Le départ de Théo

Aller en bas

Le départ de Théo

Message  Admin le Sam 2 Juil - 5:03

Nous sommes le 15 avril jour de l'anniversaire de ma soeur. Il y a du soleil. C'est une belle journée de printemps. Ma grande fait la sieste et mon petit bonhomme lui ne dort pas.
Pourquoi? Serait-ce les démangeaisons qui l'empêchent de dormir?
Je décide d'aller me promener avec lui... rien que nous deux. Mais la balade ne lui permet pas de trouver le sommeil.
Nous allons partir pour une petite fête chez ma soeur. Mais arrivés sur place mon petit bonhomme ne dort toujours pas. Il n'est pas bien depuis plusieurs jours mais ce mal être est remis sur le compte de cette vilaine maladie. Le doc n'a rien vu d'autre., les docs des urgences du WE n'ont plus. Il faudra donc patienter. Mais ce soir-là, Théo refuse de boire, la température monte. Il n'arrive plus à pleurer. Nous filons aux urgences. La prise de sang montre qu'il se défend contre la maladie mais rien d'autre. Comme il est petit, la pédiatre veut nous transférer mais toujours sans s'alarmer. Nous arrivons aux soins intensifs aux petites heures. Quelques examens sont faits en plus de ceux des urgencces. Mon mari et ma maman repartent pour se reposer et prendre le relais dès le lendemain. Mon petit bonhomme ne dort toujours pas. On essaie de l'aider en faisant un aérosol. Un petit biberon... notre dernier. L'infirmier essaie de repositionner le capteur mais ce n'est pas celui-ci qui est mal placé. Une autre infirmière entre et me prend Théo des bras en disant "C'est autre chose!" En très peu de temps, il sont 6 autour de lui. Moi, je me recule, je ne sais rien faire pour l'aider. Je suis impuissante. Et puis ce bip et le 0 qui pointe au monito. Je dois prévenir mon mari, il faut qu'il revienne... Je l'entends perdu et si loin de nous. Je retourne vers la chambre et les médecins se relaient pour le massage cardiaque. Moi, je prie. Ne sachant rien faire d'autre pour l'aide je supplie qu'on me le garde... mais je ne pensais pas de cette manière. Mon mari n'est pas encore là mais mon petit bonhomme lui est déjà parti. Les infirmiers se retirent et le doc me fait rentrer près de Théo. Je lui avais murmurer après son dernier biberon qu'il devait se reposer mais je n'aurais jamais voulu que ces pensées soient comprise de cette manière.
Par la suite, mon mari est arrivé avec ma maman et j'ai vu la détresse dans leurs yeux mais je n'ai rien su dire... les regards en avaient dit assez. Pour notre ainée, des regards ne pouvaient pas lui expliquer mais comment faire... elle n'avait que 18 mois...

Aujourd'hui, ce petit bonhomme nous manque énormément. Elane est venue agrandir notre famille. Elle connaitra ce grand frère grâce à nos paroles, nos gestes.
Depuis, j'ai changé. Chloé a eu une maman mais Elane n'a pas la même. Cette épreuve nous a fait grandir mais nous a fait mettre une carapaces. Je suis devenue dure vis-à-vis des autres.

Admin
Admin

Messages : 10
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 39
Localisation : Marche-en-Famenne Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/lesouvenirdenosanges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum